vendredi 1 décembre 2017

Dampjoux le 30 novembre 2017

   Après annulation de la sortie programmée, Maryse et Michel décident tout de même de prendre l’air ce dernier jeudi de novembre,
Sans prendre de risques sur des sentiers glissants, alors nous partons de la gare de Pont de Roide jusqu’au barrage de Dampjoux, et sans « Micheline » il n’y en a pas dans le groupe…

   Ce fut donc l’ouverture de la route pour jeudi prochain.
12 petits kms parcourus par un mini groupe de 7 courageux, partis à grande vitesse, il ne peut en résulter qu’un mini compte rendu.

Même pas mouillé, merci pour cet après-midi vivifiant.

Alain.









jeudi 23 novembre 2017

Mandeure le 23 novembre 2017

Un petit topo en créole ? Notre rédactrice est revenue, encore plus prolixe ...

   Nous partons de Mandeure, au pied du théâtre gallo romain du doux nom de Epomanduodurum.
   De qui  parlons-nous dans les rangs ? de Mathilde, notre rudipontaine nouvelle Miss FC. Croisons les doigts pour le 16 prochain.
Eh ! Michèle, on ne traîne pas, les vacances sont finies.
   Zut à peine rentrée, je me suis déjà fait repérée. Il faut dire que dès le départ, Claudine freine les premiers et Hervé pousse les derniers. Le troupeau est tellement dispersé dans les pâtures traversées que même Hervé ne sait dire combien nous sommes exactement ? 41 qui dit mieux ? et il faut avoir le jambe légère parce qu'il y en a des barbelés à passer pour gagner de la hauteur et pouvoir admirer Mandeure, les villages environnants, le pays de Montbéliard et au loin, la ligne bleue des Vosges encore enjolivée par les derniers feuillages d'automne.
   Nous passerons à proximité du belvédère avant de redescendre par la forêt en direction des étangs joliment aménagés par un particulier et du barrage électrique de Mathay. C'est alors que nous assisterons à 8 échappées, le peloton pas du tout pressé va adopter un rythme de croisière, caqueter sans compter et s'en donner à cœur joie dans les feuilles mortes. Tout à coup, possibilité d'un chemin facile ou d'un chemin pour les costauds, y a pas photo, le choix est vite fait, je vous laisse deviner... Une pause gourmande en lisière du bois sera le bienvenue avant de regagner le site archéologique tout en admirant la paroi rocheuse sous le belvédère, le soleil qui se joue des nuages et décline à l'horizon tout en sublimant les méandres du Doubs et clore ainsi la boucle campagnarde tracée par Claudine et Hervé que nous remercions sans oublier Alain qui a pris la plume pendant que je me dorais la pilule au soleil.


Michèle.




































samedi 18 novembre 2017

Mauchamps le 16 novembre 2017

   A Mauchamps, pas de zone bleue ni d’horodateur, pas facile de  garer tant bien que mal, une quinzaine de voitures sous la houlette du garde champêtre local, sans tambour, d’où descendent 41 marcheurs pré-équipés de bonnets et gants pour se parer de la bise automnale.
Et puis toutes les bises prennent du temps, 14 h approche, c’est parti avec un départ canon, chaussures liées ou pas, les premiers sont lancés à près de 5 km/h.

   C’est par le GR de Pays du Tour du Pays de Montbéliard que nous démarrons cet après-midi, en passant vers les fermes de Malbarey, Esnans et La Charme, habituellement depuis ces grands espaces nous apercevons le pays de Montbéliard et même le ballon d’Alsace, aujourd’hui le soleil fait défaut, remplacé par la brume de novembre, ne laissant filtré que les villages d’Ecot et Goux-les-Dambelin.

   Passage obligé par la combe du bois de Génivaux, lieu de cueillette des petites fleurs jaunes hivernales décorant les tables de la journée Comtoise de Pont de Roide-Vermondans.

Et passé « le trou de l’or », où personne n’a trouvé de pépites, chacun se réconforte d’un fruit, d’un petit gâteau et une boisson chaude avant de remonter sur les terres d’Annie M, que nous remercions pour cette sortie de 12 km, fraiche et tonifiante.

Alain